Votez, c'est utile !

Publié le

A la veille du second tour des élections législatives, il faut parler avec ses convictions profondes. Car le moment commande d'aller à l'essentiel, dans le  respect des sensibilités de chacun.

 

L'essentiel, c'est que dimanche prochain, le 17 juin, toutes les femmes et tous les hommes de gauche, tous les  écologistes, tous les démocrates, tous les républicains, toutes celles et ceux qui sont attachés au pluralisme se rassemblent pour qu'il existe une nouvelle opposition forte, qui devra être capable de s'opposer et aussi de proposer, pour ne pas être dans la seule critique systématique.

 

Nous devrons le faire car déjà, les premiers   signes inquiétants sont là. C'est l'affaiblissement de la sécurité sociale avec les déremboursements de médicaments et les franchises médicales.

C'est la  redistribution « à l'envers » avec l'augmentation de la TVA pour financer le cadeau fiscal de 15 milliards d'euros qui conduit à supprimer l'ISF, l'impôt payé par les plus riches. C'est la mise en danger de l'école publique, avec les suppressions de postes et les fermetures de classes programmées dans notre circonscription et  que dénoncent les fédérations de parents d'élèves.

 

On sait ce qui suivra : retraites soumises à l'incertitude boursière des fonds de pension, pouvoir d'achat en  baisse pour les salariés, précarité généralisée par la fin du contrat à durée indéterminée, suppression de nombreux services publics…

 

Je reste persuadé qu'une autre politique est possible, avec une nouvelle croissance écologique fondée sur la priorité à la production, à l'éducation et à  l'innovation, et avec une répartition équitable des richesses.

J'y contribuerai en faisant entendre votre voix, en relayant vos attentes, vos besoins. C'est ce  que j'ai toujours fait. Aujourd'hui plus qu'hier, c'est indispensable. Car en démocratie, une opposition capable de contrôler l'action du gouvernement, d'exercer une vigilance sérieuse sur tous les projets de loi, de formuler des propositions concrètes, de juger sur les actes, ce n'est pas un luxe, c'est un droit premier.

 

Vous  savez que comme toujours, fidèlement, je me tiendrai à vos côtés pour vous défendre  et vous représenter quelles que soient les difficultés ou les  circonstances.

Dans les cinq ans qui viennent, avec une détermination inébranlable, il faudra plus que jamais parler vrai, en refusant la langue de bois, les discours convenus et les consensus mous.

 

Il faudra être capable d'obtenir ce dont nos villes ont besoin, sans baisser les bras et en sachant tenir tête aux  administrations. Cela demande de l'expérience, une connaissance de nos communes et un vrai partenariat avec tous les élus et les associations. Cela se  construit  patiemment.

 

C'est cela, le vrai travail de terrain. La candidate de la droite s’en donne l’apparence, seulement à l'heure des élections, alors que tout le monde sait qu'elle ne l'a jamais réalisé depuis  qu'elle est arrivée dans notre circonscription.

 

Dans nos discussions, les rencontres en porte à porte ou en  réunion  d’appartement, vous m'avez souvent confié que vous saviez, dans tous les cas, pouvoir compter sur moi. Alors dimanche prochain, je compte sur vous : allez  voter !

 

Ne laissez personne d'autre décider à votre place ! Ce sera utile à la démocratie, à notre circonscription, à nos villes, mais d'abord et avant tout à vous-mêmes. Pour vous défendre.

 

Julien DRAY, votre député.

Commenter cet article