Ma profession de foi

Publié le par Julien Dray

Madame, Monsieur,

Le 6 mai dernier, Monsieur Sarkozy a été élu Président de la République, même si dans notre 10è circonscription, Ségolène Royal a obtenu près de 52% des suffrages.

Je respecte ce choix des Français, comme je comprends la déception de celles et ceux qui avaient espéré une autre issue. C'est la loi de la démocratie.

Je veux vous parler franchement, sans détours, sans artifices : je pense que ce vote ouvre une nouvelle période pour notre pays. C'est dans ce contexte qu'auront lieu les élections législatives des 10 et 17 juin, où vous élirez vos députés à l'Assemblée Nationale.

Le mieux serait qu’une majorité de gauche et de progrès soit élue pour faire contrepoids à une application zélée du programme de l'UMP, cela créerait les conditions d'un Etat impartial et juste. Car malgré toutes les bonnes intentions rassembleuses, il n'est jamais bon de mettre tous les œufs dans le même panier.

Une démocratie adulte a besoin d'équilibre. Concentrer tous les pouvoirs dans les mains d'un seul parti, c’est prendre le risque de tous les excès. C'est lorsqu'une majorité n'a aucun contrepouvoir qu'elle s'aveugle, s'entête, et commet des erreurs.

Mais on sent aussi que porter une majorité de gauche à l'Assemblée ne sera pas facile. La proximité des élections ne permet pas encore à ce stade de porter un jugement concret sur l'action du gouvernement.

C’est pourquoi dans cette situation, chaque voix va compter de façon décisive. Vous me connaissez : je serai un parlementaire utile, qui n'avalisera pas sans mot dire les décisions gouvernementales. J'obligerai au débat, au contrôle du gouvernement et à l'examen sérieux de ses projets de lois. Une Assemblée de députés godillots et de béni - oui- oui, c'est une Assemblée inutile, réduite à n'être qu'une chambre d'enregistrement des textes du conseil des ministres.

Je vous appelle donc à venir voter massivement et à vous mobiliser fortement pour cette élection législative car elle concerne votre vie quotidienne.

La modernisation et la réforme nécessaire de notre pays ne doivent pas se faire en abandonnant ce qui a fait notre force et que beaucoup à l’étranger nous envient : le droit de chacune et chacun par son travail et ses efforts à progresser dans la vie.

Je souhaite autre chose pour notre République que son américanisation, où la loi du plus fort devient la norme.

La gauche moderne et nouvelle que je défends, c'est celle qui reste fidèle à ses idéaux mais qui a les deux pieds dans le 21è siècle, qui regarde les choses en face et qui considère les problèmes tels qu'ils sont, sans angélisme.

Il s’agit de sortir des sentiers battus et de revendiquer des principes solides qui permettent de trouver des solutions nouvelles et audacieuses, mais efficaces et réalistes.

C’est la réhabilitation du travail, à travers le retour au plein emploi et le refus de l'assistanat. C’est la priorité donnée à la production, grâce à la réaffectation des aides aux entreprises aux PME qui créent de l'emploi, qui investissent et qui forment leurs salariés. C’est le refus de la fatalité des délocalisations par le remboursement des aides publiques versées aux sociétés qui ferment leurs sites alors qu'elles font des profits. C’est la mise en place d’un nouveau modèle de croissance, basé sur un investissement massif dans l'innovation, la recherche et l'éducation pour faire de notre pays une nation forte économiquement. C’est la préparation de la société écologique de l'après pétrole qui elle aussi est motrice de création de richesses. C’est la défense du pouvoir d’achat pour tous les salariés en partageant les super-profits boursiers. C’est garantir le droit à une retraite décente pour tous, c’est le respect dû à nos aînés. C’est installer la sécurité et la tranquillité pour tous, en refusant les amalgames mais en sanctionnant tous les comportements délinquants et en faisant du respect de la loi et de l'autre une règle intangible.

Défendre ces principes, bousculer les conformismes, refuser tout sectarisme, avoir la volonté d'être efficace, c'est ainsi que je conçois le travail d'un député utile. L'écoute et le dialogue ont toujours été au cœur de mon action de parlementaire. Vos idées, vos critiques, vos encouragements m'ont aidé à remplir mon rôle de défenseur de vos intérêts.

J'ai ainsi pu faire remonter à l'Assemblée Nationale vos préoccupations quotidiennes comme celles de la montée de la violence ou de la généralisation de la précarité, quitte à bousculer certains tabous.

Dans nos cinq villes, c’est dans ce même esprit que je me suis toujours trouvé à vos côtés avec les équipes municipales et les associations, pour défendre quotidiennement les intérêts de tous les habitants de notre circonscription, pour trouver des solutions à vos problèmes, pour ne laisser personne sur le bord du chemin.

Je me battrai pour la rénovation de nos quartiers et aussi pour nos centre-villes, leurs commerces; et pour cet esprit de village bien présent dans notre circonscription. Je soutiendrai comme toujours la vie associative, le mouvement sportif et les anciens combattants.

Pour continuer ce travail ensemble, nous devons nous rassembler sans sectarisme dès le premier tour. La dispersion des voix pourrait être fatale à toute la gauche, à tous les humanistes, à tous les progressistes. Si la diversité est utile, l'union est essentielle.

Alors dimanche, soyez présents au rendez-vous pour notre circonscription.

 

Julien DRAY

 

Cliquer sur le lien pour voir le format papier (recto/verso) de ma profession de foi.

 

Profession de foi


Commenter cet article