Ma déclaration de candidature

Publié le par Julien Dray

Madame, Monsieur,


Le second tour de l’élection présidentielle a livré son verdict et il faut respecter le choix des Français, c’est le jeu démocratique. Bien entendu, la déception est grande pour beaucoup d’entre nous, même si dans notre 10ème circonscription, vous avez placé Ségolène Royal en tête des suffrages avec 51, 89% des voix.

Mais déjà, avec les élections législatives des 10 et 17 juin prochains se profile immédiatement une nouvelle échéance électorale tout aussi importante. En élisant les députés à l’Assemblée Nationale, vous allez décider du chemin que le pays doit suivre. Car ce sont les parlementaires qui votent les lois de la République dans tous les domaines. Votre vie quotidienne en dépend.

Car n’en doutons pas, derrière ses appels à l’ouverture, l’UMP garde en tête les mêmes idées : celle de la remise en cause de notre système de retraite, celles des déremboursements massifs des médicaments, celles des baisses d’impôts réservées aux plus riches, celles de la rupture brutale avec notre modèle social, celles de la fin de notre droit du travail et en particulier de la norme du Contrat à Durée Indéterminée, celles de la baisse des dotations aux collectivités locales, qui pourrait remettre en cause le travail effectué patiemment dans nos cinq villes de la circonscription.

Si cette droite-là gagnait cette élection législative, tous les pouvoirs seraient concentrés dans ses seules mains. Ce serait l’heure de tous les dangers pour les salariés, les retraités et tous ceux qui ne demandent qu’à retrouver un emploi. Ils ont besoin d’être protégés et défendus. C’est tout le sens et tout l’enjeu d’une présence massive des députés de gauche et de progrès à l’Assemblée Nationale.


J’ai la solide conviction que ce nécessaire rééquilibrage démocratique est possible, en plus d’être souhaitable. Car il s’est passé quelque chose de fort pendant la campagne présidentielle de Ségolène Royal, en particulier dans le large rassemblement qu’elle a conduit entre les deux tours.

La gauche a entamé la rénovation de ses idées comme de ses pratiques
, tout en restant fidèle à ses valeurs de justice et de progrès : il faut la poursuivre, c’est la condition d’un changement réel pour notre pays. En particulier, je préconise de continuer à pratiquer la démocratie participative, car elle permet de rétablir un lien de confiance entre les élus et les citoyens.

Dans notre circonscription, j’ai toujours voulu construire patiemment ce dialogue permanent par les relations que j’ai essayé de tisser de façon régulière et systématique avec vous. Ce sont cette écoute, ce respect de toutes les opinions qui permettent de favoriser l’émergence de nouvelles solutions et de nouvelles pratiques pour répondre efficacement aux problèmes posés. Pour agir juste, il faut toujours se confronter au réel.

Vous me connaissez : c’est cette méthode que j’ai toujours privilégiée afin de faire remonter à l’Assemblée Nationale vos préoccupations quotidiennes comme celles de la montée de la violence ou de la généralisation de la précarité, quitte à bousculer certains tabous et certaines idées reçues, y compris au sein de ma propre famille politique. Un député utile, c’est d’abord un représentant et un porte-parole fidèle de ses concitoyens, et surtout pas un parlementaire godillot simplement là pour obéir aux consignes.


Confiant dans ce lien si particulier qui nous unit, je veux approfondir ce travail avec vous. C’est pourquoi j’invite toutes celles et tous ceux qui souhaitent une société plus juste conforme à l’esprit et aux valeurs de la République à se retrouver dès le 10 juin autour de ma candidature.

Si elle ne se disperse pas, si elle sait rester fidèle à ses idéaux, si elle se montre ouverte et audacieuse, si elle s’engage à poursuivre sa rénovation, la gauche peut et doit gagner ces élections législatives.

Ne laissons pas retomber ce grand élan de refondation : il est porteur de belles promesses d’avenir. Mobilisons-nous : la victoire dépend de chacun d’entre nous.

Publié dans En Essonne

Commenter cet article